Contact

  

"LE JOUR J "

 

O heure :

Normandie : Les premiers parachutistes de trois divisions aéroportées

anglo-amércaines sont largués sur le Cotentin et à l' est de l'Orne.

O heure 16 :

Canal de Caen : six planeurs britanniques atterrissent avec un détachement qui doit s'emparer des ponts.

1 heures 45

Normandie : le général allemand Marcks déclenche l'alerte d'invasion.

2 heures 40 :

France : de son QG, von Rundstedt estime que les parachutages alliés

sont une feinte, pour couvrir le vrai débarquement à Calais.

5 heures :

Berchtesgaden : le QG de Hitler est informé de l'invasion alliée.

Pensant qu'il s'agit d'une diversion, Jodl refuse de réveiller le Fürher.

5 heures 50 :

Normandie : 700 navires de guerre commencent à pilonner les défenses côtières.

6 heures 31 :

Normandie : la 4e division américaine débarque à Utah Beach, à 2 km au sud du point prévu. Les 1ere et 29e divisions américaines débarquent à Omaha Beach.

7 heures 30 :

Normandie : les 50e et 3e divisions britanniques débarquent à Gold et Sword, la 3e division canadienne à Juno.

9 heures :

Berchtesgaden : Hitler est réveillé aussitôt informé du débarquement allié.

9 heures :

Ouistreham : les 177 Français du 1er bataillon de fusiliers marins commando prennent le blockhaus du casino de Riva-Bella.

12 heures :

Klessheim : Hitler se réjouit de la situation.

16 heures :

La Roche-Guyon : Hitler ordonne à Rommel, de retour à son QG, d'anéantir le tête de pont alliée dans la nuit.

16 heures 15 :

Berchtesgaden : Hitler déjeune tardivement. Au sujet de son régime végétarien, il dit à ses hôtes : "l'éléphant est le plus robuste des animaux . Il ne mange pas de viande".

21 heures :

Normandie : les combats s'arrêtent sur tout le front.

23 heures :

Berchtesgaden : Hitler tient sa seconde conférence. Il reste persuadé que les débarquements sont une diversion.

  

( texte extrait du livre " Chronique de la Seconde guerre mondiale " )

Editions CHRONIQUE

 

 

 


Publicité